P R E S S E

COMMUNIQUE DE PRESSE

Pour publication immédiate

  Nous nous tenons à votre disposition pour des informations complémentaires, interview etc…

Vacances :

Le permis bateau obligatoire même pour les jetskis.

 

Tous les européens ne sont pas logés à la même enseigne !

 

Les belges aiment naviguer, c’est ce qui ressort de l’engouement porté par les nombreux visiteurs du récent « Boat Show » de Gand.

Les jetskis et autres scooters des mers représentent près de 70% des nouvelles demandes d’immatriculation, il est vrai que cette « moto des mers » à tout pour séduire, un encombrement minimum, tractable par n’importe quelle voiture, tout en combinant les joies de la navigation et du ski nautique.

 

Contrairement aux autres plaisirs nautiques, le scooter amène beaucoup de nouveaux venus, l’achat impulsif est courant et les nouveaux capitaines sont prêts à se lancer sur les flots, sans toujours connaître les règlements qui régissent la conduite de tels engins. Certains vendeurs peu scrupuleux, dans le but de ne pas rater une vente, se gardent bien de renseigner le nouveau venu sur une réglementation qui laisse apparaître de larges zones d’ombres.

 

Le scooter des mers ou runabout est le jetski assis, conçu généralement pour 2 ou 3 personnes, il est assimilé à un bateau de plaisance, au même titre que n’importe quel canot à moteur, pneumatique ou même yacht.

La législation impose dès lors une immatriculation en fonction du lieu de navigation (fluvial ou maritime) et la possession pour son pilote du brevet de conduite pour la navigation de plaisance.

 

En fait pas toujours, nous explique Monsieur Dammaerts, responsable de l’ ACADéMIE FRANCOPHONE DE NAVIGATION DE PLAISANCE, un organisme agréé par le SPF Mobilité et Transports, pour l’organisation des examens en Wallonie et à Bruxelles.

La Belgique ne s’est pas encore alignée à ses voisins européens, en ce qui concerne la navigation en mer.

 

Il faut dès lors différencier la navigation en mer et la navigation fluviale.
La navigation fluviale, impose le brevet de conduite, pour toute embarcation à partir de 15 mètres, quelle que soit sa vitesse et pour toute embarcation pouvant dépasser 20 km/h, quelle que soit sa longueur. On remarquera de suite que la plupart des canots, pneumatiques et scooter des mers entrent dans ce critère.

 

Il y a deux permis, le brevet restreint et le brevet général. Le restreint suffit pour la majorité des fleuves et rivières, à l’exception des zones « maritime », comme l’Escaut maritime inférieur et les ports de mer (Gand et Bruxelles sont des ports de mer), pour lesquels le brevet général est imposé.

 

A l’heure où nous écrivons cet article, le permis n’est pas encore requis pour la navigation en mer d’une embarcation arborant le pavillon belge.
Il suffit en effet que le bateau ou scooter dispose d’une lettre de pavillon (*) belge et que son pilote soit âgé de 18 ans, pour qu’il puisse naviguer en mer, en Belgique comme à l’étranger sans obligation de permis.
Une discordance par rapport à nos voisins européens, qui devrait s’aplanir avec le temps, un projet de loi étant dans les tiroirs du SPF visant à créer un brevet pour la mer.

 

Bien que rien ne soit officiel avant la publication de la loi, tout laisse supposer que les titulaires d’un brevet général, pourront le moment venu le transformer en brevet mer.

 

Le brevet s’obtient en présentant un examen théorique, puis en justifiant de 12 heures de pratique en filière libre ou 6 heures de « bateau école », auprès d’un centre agréé, examen portant sur les règles de navigation et le balisage. Les examens théoriques sont organisés sur les ordinateurs du SPF Mobilité et Transports tout au long de l’année, à raison de 2 jours par semaine et ce à Bruxelles, Anvers et Ostende.

Pour la Wallonie et Bruxelles, les renseignements sont disponibles sur le site www.permisbateau.be  ou en téléphonant au 081/73 04 30.

 

Bien qu’il ne soit pas obligatoire de suivre des cours pour présenter l’examen, explique Mr Dammaerts, plus de 80% des candidats suivent cette voie, pour ne pas rater l’examen et … leurs vacances. Des cours préparatoires sont organisés en 4 soirées à Louvain-la-Neuve, en janvier, mars et octobre.

 

 

ACADEMIE FRANCOPHONE DE NAVIGATION DE PLAISANCE   asbl

        Centre d’examen pour le brevet de conduite

       pour la navigation de plaisance.

           Agréée par le SPF Mobilité et Transports

          Transport maritime, sous le numéro E/14.

                      Rue des Fours à Chaux 88a
                                    5190 Balâtre

                                Tel : 081/73.04.3

                             

                        e-mail : brevet@euroboat.be

 

                Attaché de Presse :  C. Dammaerts

     Contact direct (à ne pas publier) 0475/42.54.87